Jusqu'à présent, le groupe visait un résultat opérationnel courant d'environ 1,5 milliard d'euros. Il pense aussi que le résultat opérationnel courant de sa division automobile, sa principale activité, "devrait être à l'équilibre au second semestre". PSA Peugeot Citroën se montre plus optimiste pour l'Europe, où il "s'attend à présent à une baisse de 5% du marché automobile", contre une baisse prévue de 7% auparavant. "En Chine, la croissance du marché sera de près de 20%. En Amérique latine, elle sera proche de 10%", selon un communiqué diffusé mercredi. Ce relèvement de prévisions fait suite à la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 10,3% au troisième trimestre, à 12,99 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires de sa division automobile a progressé de 2,3% à 9,5 milliards grâce à des "gains de parts de marché réalisés par le groupe en Europe et en dehors d'Europe", notamment en Chine, qui est déjà son deuxième marché. PSA Peugeot Citroën a également profité de la hausse des ventes de l'équipementier automobile Faurecia, dont il détient 57,4%.

Jusqu'à présent, le groupe visait un résultat opérationnel courant d'environ 1,5 milliard d'euros. Il pense aussi que le résultat opérationnel courant de sa division automobile, sa principale activité, "devrait être à l'équilibre au second semestre". PSA Peugeot Citroën se montre plus optimiste pour l'Europe, où il "s'attend à présent à une baisse de 5% du marché automobile", contre une baisse prévue de 7% auparavant. "En Chine, la croissance du marché sera de près de 20%. En Amérique latine, elle sera proche de 10%", selon un communiqué diffusé mercredi. Ce relèvement de prévisions fait suite à la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 10,3% au troisième trimestre, à 12,99 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires de sa division automobile a progressé de 2,3% à 9,5 milliards grâce à des "gains de parts de marché réalisés par le groupe en Europe et en dehors d'Europe", notamment en Chine, qui est déjà son deuxième marché. PSA Peugeot Citroën a également profité de la hausse des ventes de l'équipementier automobile Faurecia, dont il détient 57,4%.