Le principal contributeur aux profits du holding anversois est resté le pôle bancaire (Bank Van Breda et Delen Invesments) avec un bénéfice net de 36,7 millions d'euros, en forte chute par rapport aux 59,3 millions des six premiers mois de 2011 en raison du profit exceptionnel de 35,5 millions (dont 27,9 millions revenant à AvH) comptabilisé par Bank Van Breda l'année dernière.

Hors exceptionnels, les résultats de ses deux banques ont progressé, Delen Investments et Bank Van Breda confirmant leur rôle d'alternative dans le paysage bancaire. Les fonds sous gestion de la banque privée Delen continuent ainsi à progresser sensiblement (hausse de 6,3% sur le seul premier semestre) tout comme les volumes de dépôts et de crédits de Bank Van Breda.

Le second contributeur aux bénéfices de AvH était le pôle Marine Engineering & Infrastructure qui est essentiellement constitué d'une participation de 50% dans le dragueur DEME. Le bénéfice net de ce pôle a reculé de 20,5 à 17,4 millions en raison de la nette baisse (de 20,5 à 13,9 millions) de la contribution de DEME qui a souffert d'une hausse de ses coûts. Les perspectives sont toutefois plutôt favorables grâce à la nette hausse du carnet de commandes à près de 3,5 milliards, un record.

Au total, AvH a ainsi enregistré un bénéfice net de 67,8 millions, en hausse de 3,5% sans tenir compte du profit exceptionnel de 27,9 millions de Bank Van Breda en 2011. Au niveau financier, le holding affichait une trésorerie nette de 11,6 millions, lui permettant d'envisager de nouveaux investissements. Sa valeur intrinsèque comptable s'élevait à 56,85 euros par action au 30 juin, soit moins que le cours de bourse. La valeur intrinsèque comptable est toutefois une piètre mesure de la valeur réelle de AvH dont les principales participations sont non-cotées et qui affiche plus de traits communs avec les conglomérats qu'avec les holdings traditionnels.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Le principal contributeur aux profits du holding anversois est resté le pôle bancaire (Bank Van Breda et Delen Invesments) avec un bénéfice net de 36,7 millions d'euros, en forte chute par rapport aux 59,3 millions des six premiers mois de 2011 en raison du profit exceptionnel de 35,5 millions (dont 27,9 millions revenant à AvH) comptabilisé par Bank Van Breda l'année dernière.Hors exceptionnels, les résultats de ses deux banques ont progressé, Delen Investments et Bank Van Breda confirmant leur rôle d'alternative dans le paysage bancaire. Les fonds sous gestion de la banque privée Delen continuent ainsi à progresser sensiblement (hausse de 6,3% sur le seul premier semestre) tout comme les volumes de dépôts et de crédits de Bank Van Breda.Le second contributeur aux bénéfices de AvH était le pôle Marine Engineering & Infrastructure qui est essentiellement constitué d'une participation de 50% dans le dragueur DEME. Le bénéfice net de ce pôle a reculé de 20,5 à 17,4 millions en raison de la nette baisse (de 20,5 à 13,9 millions) de la contribution de DEME qui a souffert d'une hausse de ses coûts. Les perspectives sont toutefois plutôt favorables grâce à la nette hausse du carnet de commandes à près de 3,5 milliards, un record.Au total, AvH a ainsi enregistré un bénéfice net de 67,8 millions, en hausse de 3,5% sans tenir compte du profit exceptionnel de 27,9 millions de Bank Van Breda en 2011. Au niveau financier, le holding affichait une trésorerie nette de 11,6 millions, lui permettant d'envisager de nouveaux investissements. Sa valeur intrinsèque comptable s'élevait à 56,85 euros par action au 30 juin, soit moins que le cours de bourse. La valeur intrinsèque comptable est toutefois une piètre mesure de la valeur réelle de AvH dont les principales participations sont non-cotées et qui affiche plus de traits communs avec les conglomérats qu'avec les holdings traditionnels.Cédric Boittewww.accioz.be