Les conditions ont rarement été aussi intéressantes pour ceux qui souhaitent acquérir un logement aux États-Unis : les prix immobiliers ont baissé en moyenne de 36 %, les revenus moyens ont augmenté de 10 % et les taux facturés sur les crédits logement sont inférieurs 4 %. Seules les conditions d'accès aux crédits laissent encore entrevoir une marge d'amélioration.

Les derniers chiffres publiés montrent un important retournement de tendance : en avril, les prix et les ventes d'habitations nouvelles et existantes étaient plus élevés qu'il y a un mois et il y a un an.

Ces statistiques n'ont pas manqué leur effet sur le secteur de la construction ; y compris sur l'Eurostoxx600 Construction, qui a été le secteur européen le plus performant la semaine dernière.

L'entreprise mexicaine Cemex, un des plus grands producteurs de ciment au monde, a été assortie d'un avis "acheter à contre-tendance" à 5,54 dollars américains le 22 mai.

Le cours de Cemex connaît une évolution particulièrement volatile. De 2003 à 2007, l'action a gagné 428 %, passant de 7 à 37 USD. Mais frappée de plein fouet par la crise du marché de la construction aux États-Unis, elle retombe ensuite à 3,77 USD ! L'entreprise est très endettée, mais en cas de reprise de la construction, un redressement rapide est envisageable. Les derniers résultats publiés en avril ont d'ailleurs été meilleurs qu'attendu.

Analyse de Cemex (New York Stock Exchange 5,54 USD - 26/05/2012)

En 2009, après que la plupart des actions ont atteint un plancher historique, Cemex a bondi de 3,50 à 13 USD en six mois. Ensuite, l'action s'est trouvée enfermée dans un canal baissier.

En octobre 2011, elle atteignait ainsi un nouveau plancher à 2,2 USD. L'action s'est ensuite reprise jusque 8,3 USD. Une progression de rêve : +400% en quatre mois. Et c'est précisément en octobre 2011 que Cemex avait été assortie de l'avis "acheter à contre-tendance" !

Cemex est actuellement revenue au niveau du retracement Fibonacci 50%, lequel coïncide avec la ligne de support S1 (voir 2e graphique). Les premières résistances se trouvent à 5,8, 6,20 et 6,60 USD. Au-dessus de 7,8 USD, Cemex sortirait de sa tendance baissière.

Retenons de cet article trois éléments d'analyse technique qui nous aideront à réussir nos investissements en actions :

les candidats au redressement connaissent des évolutions particulièrement volatiles ;

étalez votre investissement dans le temps : rachetez lorsque le graphique répond à vos attentes ;

évitez de vous laisser séduire par une baisse du prix d'achat : vendez lorsque le cours continue de baisser. Placez l'action sur la liste des achats à proscrire pour au moins trois mois. Les émotions sont les pires ennemies de l'investisseur.

Paul Gins

Directeur de CompuGraphics SA

Editeur de TransStock et www.beursgrafiek.be