Coil se montre d'ailleurs optimiste pour 2010, tablant sur un redressement de l'activité et de la rentabilité. La crise économique a définitivement pesé sur les résultats de Coil en 2009. Le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 22,3 millions d'euros, en repli de 21,1% à taux de change constant. "La baisse brutale et soudaine des cours de l'aluminium laminé fin 2008 a notamment entraîné sur la période un mouvement de déstockage massif dans la chaîne de distribution", indique Coil dans son communiqué. Grâce à un vaste programme de réduction des frais, Coil est parvenu à diminuer les charges de production de 27,4% tandis que la marge brute s'est maintenue à un niveau élevé de 24% du chiffre d'affaires (20,1% en 2008). Depuis la fin du second semestre 2009, le marché enregistre une reprise progressive de la demande, portée par le restockage des distributeurs. Ce mouvement s'est traduit au premier trimestre 2010 par une nette croissance de l'activité : le chiffre d'affaires sur cette période a progressé de 27,4% à 6,4 millions d'euros.