Colruyt a bouclé le premier semestre de son exercice 2013-2014 sur un chiffre d'affaires de 4,25 milliards, en hausse de 4,6% grâce notamment à ses gains continus de parts de marché en Belgique (26,1% entre avril et septembre). Sa rentabilité a également évolué favorablement, sa marge brute passant de 24,5% à 24,9%. Son bénéfice net a ainsi bondi de 9,7% à 176,2 millions (1,13 euro par action), bien mieux que le consensus de 163 millions.

Le distributeur de Hal a toutefois précisé que ce redressement des marges s'explique avant tout par la faible base de comparaison, le premier semestre 2012-2013 ayant été particulièrement faible en la matière. Colruyt s'est ainsi contenté de maintenir sa prévision de résultats stables pour l'ensemble de son exercice 2013-2014.

Le distributeur s'attend à un second semestre difficile en raison du pouvoir d'achat sous pression des ménages (économie poussive, austérité) et du renforcement de la concurrence avec le développement des discounters (Aldi, Lidl, Red Market) et d'Albert Heijn. Colruyt explique également ne pas parvenir depuis le mois d'août à répercuter la hausse de ses coûts sur ses prix de vente.

Les important flux de trésorerie dégagés par l'activité devraient toutefois lui permettre d'à nouveau légèrement augmenter son dividende par rapport au coupon de 1 euro brut versé pour l'exercice 2012-2013

Cédric Boitte