Le groupe est actif depuis 1996 sur le marché français. Colruyt, qui compte déjà quarante magasins en France, prévoit d'ouvrir de nouveaux magasins, principalement dans la région parisienne et sur l'axe du Grand Est, de Metz à Valence. D'autres expansions étrangères ne sont pas encore à l'ordre du jour, sauf opportunité exceptionnelle, indique encore le groupe. "Il n'y a pas de projet ni de prospection pour une croissance dans d'autres pays. On préfère se focaliser sur la France et éventuellement sur un troisième pays si une opportunité se présente. Mais je ne citerai pas de nom", a expliqué Jef Colruyt, le patron du groupe éponyme. La priorité du groupe belge reste toutefois le marché national. "En Belgique, on peut encore ouvrir quantités de supermarchés. Une part de marché de 30 pc, contre 23 pc actuellement, n'est pas inimaginable", selon le groupe.

Le groupe est actif depuis 1996 sur le marché français. Colruyt, qui compte déjà quarante magasins en France, prévoit d'ouvrir de nouveaux magasins, principalement dans la région parisienne et sur l'axe du Grand Est, de Metz à Valence. D'autres expansions étrangères ne sont pas encore à l'ordre du jour, sauf opportunité exceptionnelle, indique encore le groupe. "Il n'y a pas de projet ni de prospection pour une croissance dans d'autres pays. On préfère se focaliser sur la France et éventuellement sur un troisième pays si une opportunité se présente. Mais je ne citerai pas de nom", a expliqué Jef Colruyt, le patron du groupe éponyme. La priorité du groupe belge reste toutefois le marché national. "En Belgique, on peut encore ouvrir quantités de supermarchés. Une part de marché de 30 pc, contre 23 pc actuellement, n'est pas inimaginable", selon le groupe.