La situation s'améliore sur le front de D'Ieteren Auto. Par rapport à 2008, les ventes en valeur ont reculé de 6% au troisième trimestre et de 9% au cumul, ce qui montre une certaine amélioration par rapport à la tendance du premier semestre (-11%).

En léger recul par rapport au premier semestre, les marques distribuées par D'Ieteren Auto ont atteint une part de marché de 19,28% au troisième trimestre et de 19,56% au cumul. D'Ieteren Auto table néanmoins sur une part de marché proche de 20% pour l'ensemble de l'exercice.

Les ventes de Belron (vitrage) ont de leur côté progressé de 10% sur le 3e trimestre, se répartissant en 9% de croissance organique et 1% de croissance externe avec un impact des taux de change nul. Au cumul, les ventes de Belron ont progressé de 14%.

Finalement, Avis Europe qui a publié ses résultats mardi avait annoncé une très bonne période estivale en juillet et en août, avec une amélioration significative du revenu moyen par jour de location, une baisse plus faible des volumes et une forte augmentation du taux d'utilisation grâce à un contrôle très strict du niveau de flotte.

La situation s'améliore sur le front de D'Ieteren Auto. Par rapport à 2008, les ventes en valeur ont reculé de 6% au troisième trimestre et de 9% au cumul, ce qui montre une certaine amélioration par rapport à la tendance du premier semestre (-11%). En léger recul par rapport au premier semestre, les marques distribuées par D'Ieteren Auto ont atteint une part de marché de 19,28% au troisième trimestre et de 19,56% au cumul. D'Ieteren Auto table néanmoins sur une part de marché proche de 20% pour l'ensemble de l'exercice. Les ventes de Belron (vitrage) ont de leur côté progressé de 10% sur le 3e trimestre, se répartissant en 9% de croissance organique et 1% de croissance externe avec un impact des taux de change nul. Au cumul, les ventes de Belron ont progressé de 14%.Finalement, Avis Europe qui a publié ses résultats mardi avait annoncé une très bonne période estivale en juillet et en août, avec une amélioration significative du revenu moyen par jour de location, une baisse plus faible des volumes et une forte augmentation du taux d'utilisation grâce à un contrôle très strict du niveau de flotte.