Des escrocs tentent d'attirer les consommateurs via de fausses publicités sur les réseaux sociaux, sur lesquelles apparaît souvent une personne connue qui présente une méthode permettant de s'enrichir rapidement ou une application à télécharger, détaille la FSMA.

Il s'agit de plateformes qui "agissent de manière très agressive" et sont liées à des formations ou monnaies virtuelles. "Les malfaiteurs vont jusqu'à essayer de convaincre les victimes de les laisser prendre le contrôle à distance de leur ordinateur de façon à pouvoir faire certains virements", ajoute l'Autorité des marchés.

Cette dernière a identifié une quarantaine de plateformes suspectes. Elle recommande aux investisseurs de toujours vérifier l'identité de la société ainsi que son agrément, via le site de la FSMA. En cas de soupçon de vol de données, il est également conseillé de prendre au plus vite contact avec sa banque.

Des escrocs tentent d'attirer les consommateurs via de fausses publicités sur les réseaux sociaux, sur lesquelles apparaît souvent une personne connue qui présente une méthode permettant de s'enrichir rapidement ou une application à télécharger, détaille la FSMA. Il s'agit de plateformes qui "agissent de manière très agressive" et sont liées à des formations ou monnaies virtuelles. "Les malfaiteurs vont jusqu'à essayer de convaincre les victimes de les laisser prendre le contrôle à distance de leur ordinateur de façon à pouvoir faire certains virements", ajoute l'Autorité des marchés. Cette dernière a identifié une quarantaine de plateformes suspectes. Elle recommande aux investisseurs de toujours vérifier l'identité de la société ainsi que son agrément, via le site de la FSMA. En cas de soupçon de vol de données, il est également conseillé de prendre au plus vite contact avec sa banque.