Confrontée à une perte d'1,6 million d'euros sur les 9 premiers mois de l'exercice, De Rouck Geomatics avait annoncé le 22 octobre dernier qu'elle allait réunir en urgence son conseil d'administration, ce jeudi, afin d'analyser les pistes possibles de refinancement et de convoquer une assemblée générale extraordinaire qui décidera de la poursuite, ou non, des activités. "Il faut bien comprendre que cette procédure n'est qu'une obligation technique liée à la restructuration de la société. Il est fort peu probable que les actionnaires ne décident pas de poursuivre ses activités", a précisé Alain van Gelderen. Editeur belge de cartographie basé à Waterloo, De Rouck Geomatics est en proie à de lourdes difficultés financières depuis plusieurs mois.

Confrontée à une perte d'1,6 million d'euros sur les 9 premiers mois de l'exercice, De Rouck Geomatics avait annoncé le 22 octobre dernier qu'elle allait réunir en urgence son conseil d'administration, ce jeudi, afin d'analyser les pistes possibles de refinancement et de convoquer une assemblée générale extraordinaire qui décidera de la poursuite, ou non, des activités. "Il faut bien comprendre que cette procédure n'est qu'une obligation technique liée à la restructuration de la société. Il est fort peu probable que les actionnaires ne décident pas de poursuivre ses activités", a précisé Alain van Gelderen. Editeur belge de cartographie basé à Waterloo, De Rouck Geomatics est en proie à de lourdes difficultés financières depuis plusieurs mois.