Le marché craignait en effet que le distributeur ne fournisse aucune indication chiffrée, étant donné le manque de visibilité sur la situation économique. Pourtant, Delhaize s'est laissé aller à l'exercice, du moins pour son niveau de résultat. Le groupe s'attend à une croissance de son bénéfice d'exploitation entre 0% et 3% à taux de change identiques pour 2009 (y compris la 53e semaine en 2008). Delhaize rappelle que cette année, la croissance des revenus et du bénéfice sera négativement influencée par la 53e de vente aux Etats-Unis en 2008. Sans tenir compte de cette 53e semaine dans les résultats de 2008, le groupe table sur un bénéfice d'exploitation 2009 en hausse de 3,5% à 6,5% à taux de change identiques. Seul le niveau de revenus espéré cette année n'a pas été abordé par le distributeur qui annonce cependant des mesures visant à réduire sa structure de coûts de 100 millions d'euros et l'ajout de 71 à 81 points de vente à son réseau, au menu de 2009. Pour le reste, les comptes 2008 du distributeur se situent globalement dans la ligne des attentes. Les 19 milliards d'euros de chiffre d'affaires (+0,4% à taux de change réels) déjà annoncés se sont traduits par un bénéfice d'exploitation de 904,1 millions d'euros (-3,5% à taux réels, +2,1% à taux identiques), un montant supérieur aux 883,5 millions d'euros attendus en moyenne par le marché. Delhaize pointe également que sans l'impact de la 53e semaine aux Etats-Unis, les acquisitions et la perte de valeur et les charges de fermeture de magasins chez Sweetbay en 2008, le bénéfice d'exploitation aurait augmenté de 3,4% à taux de change identiques, soit davantage que l'objectif du distributeur qui était de 0% à 3%. La marge brute du distributeur atteint 4,8% des revenus, une des marges les plus élevée du secteur. Le bénéfice net est également légèrement supérieur au consensus du marché (464,5 millions d'euros) et atteint 467,1 millions d'euros, en progression de 13,9% à taux de change réels. Finalement, Delhaize annonce qu'il proposera à l'assemblée générale le paiement d'un dividende brut de 1,48 euro par action (1,11 euro en net), ce qui représente une augmentation de 2,8% par rapport à l'année précédente.

Le marché craignait en effet que le distributeur ne fournisse aucune indication chiffrée, étant donné le manque de visibilité sur la situation économique. Pourtant, Delhaize s'est laissé aller à l'exercice, du moins pour son niveau de résultat. Le groupe s'attend à une croissance de son bénéfice d'exploitation entre 0% et 3% à taux de change identiques pour 2009 (y compris la 53e semaine en 2008). Delhaize rappelle que cette année, la croissance des revenus et du bénéfice sera négativement influencée par la 53e de vente aux Etats-Unis en 2008. Sans tenir compte de cette 53e semaine dans les résultats de 2008, le groupe table sur un bénéfice d'exploitation 2009 en hausse de 3,5% à 6,5% à taux de change identiques. Seul le niveau de revenus espéré cette année n'a pas été abordé par le distributeur qui annonce cependant des mesures visant à réduire sa structure de coûts de 100 millions d'euros et l'ajout de 71 à 81 points de vente à son réseau, au menu de 2009. Pour le reste, les comptes 2008 du distributeur se situent globalement dans la ligne des attentes. Les 19 milliards d'euros de chiffre d'affaires (+0,4% à taux de change réels) déjà annoncés se sont traduits par un bénéfice d'exploitation de 904,1 millions d'euros (-3,5% à taux réels, +2,1% à taux identiques), un montant supérieur aux 883,5 millions d'euros attendus en moyenne par le marché. Delhaize pointe également que sans l'impact de la 53e semaine aux Etats-Unis, les acquisitions et la perte de valeur et les charges de fermeture de magasins chez Sweetbay en 2008, le bénéfice d'exploitation aurait augmenté de 3,4% à taux de change identiques, soit davantage que l'objectif du distributeur qui était de 0% à 3%. La marge brute du distributeur atteint 4,8% des revenus, une des marges les plus élevée du secteur. Le bénéfice net est également légèrement supérieur au consensus du marché (464,5 millions d'euros) et atteint 467,1 millions d'euros, en progression de 13,9% à taux de change réels. Finalement, Delhaize annonce qu'il proposera à l'assemblée générale le paiement d'un dividende brut de 1,48 euro par action (1,11 euro en net), ce qui représente une augmentation de 2,8% par rapport à l'année précédente.