Au deuxième trimestre 2009, Delhaize a généré 5,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit une croissance de 14,3% à taux de change réels, boostée par le rapport euro/dollar. A taux de change identique, les revenus ont progressé de 4,3%. "Nous sommes particulièrement satisfaits de la croissance positive continue du chiffre d'affaires comparable malgré une inflation en déclin rapide depuis la deuxième moitié du trimestre", déclare Pierre-Olivier Beckers, CEO du groupe, dans un communiqué.

La croissance du chiffre d'affaires comparable aux Etats-Unis n'a toutefois atteint que 0,2% alors que les analystes s'attendaient à un chiffre compris entre 1 et 1,5%. En Belgique, elle atteint, comme prévu, 1,9% principalement en raison d'une augmentation continue du nombre moyen de transactions. Selon des chiffres récents, Delhaize a dépassé Carrefour en terme de parts de marché en Belgique, ce qui était déjà le signe que la croissance du chiffre d'affaires comparable dans notre pays se maintenait raisonnablement bien. Au cours du deuxième trimestre, le bénéfice d'exploitation a augmenté de 5,4% à 48 millions d'euros et la marge d'exploitation a augmenté à 4,3%. Cette progression est attribuable à une importante augmentation de la marge brute, suite à l'amélioration des négociations avec les fournisseurs, un mix produits plus favorable et une bonne gestion des inventaires.

Sur le deuxième trimestre, le résultat d'exploitation (EBIT) a bondi de 25,8% à 244 millions d'euros sur base annuelle, alors que les analystes tablaient sur un résultat de 236,7 millions d'euros. Le résultat net a atteint pour sa part 125 millions d'euros, une croissance de 7,6% par rapport au deuxième trimestre 2008. A taux de change constant, le bénéfice a reculé de 2,8%. Pour 2009, Delhaize confirme ses prévisions. Le groupe indique que la croissance de son bénéfice sera essentiellement enregistrée au premier semestre, parce qu'il s'attend notamment à une inflation moins élevée au deuxième semestre 2009.

Au deuxième trimestre 2009, Delhaize a généré 5,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit une croissance de 14,3% à taux de change réels, boostée par le rapport euro/dollar. A taux de change identique, les revenus ont progressé de 4,3%. "Nous sommes particulièrement satisfaits de la croissance positive continue du chiffre d'affaires comparable malgré une inflation en déclin rapide depuis la deuxième moitié du trimestre", déclare Pierre-Olivier Beckers, CEO du groupe, dans un communiqué.La croissance du chiffre d'affaires comparable aux Etats-Unis n'a toutefois atteint que 0,2% alors que les analystes s'attendaient à un chiffre compris entre 1 et 1,5%. En Belgique, elle atteint, comme prévu, 1,9% principalement en raison d'une augmentation continue du nombre moyen de transactions. Selon des chiffres récents, Delhaize a dépassé Carrefour en terme de parts de marché en Belgique, ce qui était déjà le signe que la croissance du chiffre d'affaires comparable dans notre pays se maintenait raisonnablement bien. Au cours du deuxième trimestre, le bénéfice d'exploitation a augmenté de 5,4% à 48 millions d'euros et la marge d'exploitation a augmenté à 4,3%. Cette progression est attribuable à une importante augmentation de la marge brute, suite à l'amélioration des négociations avec les fournisseurs, un mix produits plus favorable et une bonne gestion des inventaires.Sur le deuxième trimestre, le résultat d'exploitation (EBIT) a bondi de 25,8% à 244 millions d'euros sur base annuelle, alors que les analystes tablaient sur un résultat de 236,7 millions d'euros. Le résultat net a atteint pour sa part 125 millions d'euros, une croissance de 7,6% par rapport au deuxième trimestre 2008. A taux de change constant, le bénéfice a reculé de 2,8%. Pour 2009, Delhaize confirme ses prévisions. Le groupe indique que la croissance de son bénéfice sera essentiellement enregistrée au premier semestre, parce qu'il s'attend notamment à une inflation moins élevée au deuxième semestre 2009.