La nouvelle baisse des prix appliquée dès ce mercredi chez Delhaize vise à attirer de jeunes ménages avec enfants, estime Gino Van Ossel, expert à la Vlerick Management School. "Le plus frappant, ce sont les baisses qui touchent les produits pour bébés, dont les pampers", souligne-t-il.

Néanmoins, le groupe n'entend pas se lancer dans une guerre des prix. "De toute façon, si c'était le cas, on peut être certain que Colruyt réagirait immédiatement et ferait à nouveau plonger les prix", poursuit le spécialiste.

Selon ce dernier, Delhaize ne souhaite pas tant attirer de nouveaux clients que d'éviter que les consommateurs choisissent un autre magasin pour certains types de produits.

Par ailleurs, cette nouvelle baisse s'inscrit dans une politique
lancée il y a un an et demi. "Alors que des discounters comme Aldi et Lidl ont gagné en popularité en Europe, Delhaize attache beaucoup plus d'importance à ses prix sans pour autant vouloir proposer les produits les moins chers", conclut Gino Van Ossel.

La nouvelle baisse des prix appliquée dès ce mercredi chez Delhaize vise à attirer de jeunes ménages avec enfants, estime Gino Van Ossel, expert à la Vlerick Management School. "Le plus frappant, ce sont les baisses qui touchent les produits pour bébés, dont les pampers", souligne-t-il.Néanmoins, le groupe n'entend pas se lancer dans une guerre des prix. "De toute façon, si c'était le cas, on peut être certain que Colruyt réagirait immédiatement et ferait à nouveau plonger les prix", poursuit le spécialiste.Selon ce dernier, Delhaize ne souhaite pas tant attirer de nouveaux clients que d'éviter que les consommateurs choisissent un autre magasin pour certains types de produits.Par ailleurs, cette nouvelle baisse s'inscrit dans une politique lancée il y a un an et demi. "Alors que des discounters comme Aldi et Lidl ont gagné en popularité en Europe, Delhaize attache beaucoup plus d'importance à ses prix sans pour autant vouloir proposer les produits les moins chers", conclut Gino Van Ossel.