La crainte d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis s'accentue sur les marchés et plombe le moral des investisseurs, les empêchant de prendre des positions à l'achat.

L'enjeu est de taille car si le " mur budgétaire ", ensemble de hausses d'impôts et de réductions des dépenses, devait se mettre en place en 2013 aux Etats-Unis faute d'accord politique, le pays tomberait en récession. Une perspective qui tétanise les investisseurs dans le monde entier.

EUROPE : Metro - Celesio

Aux actions, Celesio était en nette perte de vitesse ce mercredi alors qu'un de ses actionnaires de référence, Haniel, a annoncé la vente de 100 millions d'euros d'actions.

Metro est dans le même cas de figure alors que Haniel qui détient 34,2% des actions du groupe de distribution a annoncé sa volonté de réduire son exposition à 30% dans les 18 mois qui viennent.

Haniel a dans la foulée annoncé la vente d'actifs non stratégiques pour 150 millions d'euros afin de ramener son endettement à moins de 2 milliards d'euros.

EUROPE : Banca Monte dei Paschi - BNP Paribas

Dans le secteur bancaire les tensions étaient à nouveau de mise car la Grèce n'est d'ailleurs pas totalement sortie des esprits, l'accord sur la réduction de la dette et le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide conclu mardi entre l'Eurogroupe, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque centrale européenne (BCE) devant encore être approuvé par les députés allemands, néerlandais ou finlandais.

Banca Monte dei Paschi perd plus de plumes encore que ses concurrentes. La troisième banque italienne était pénalisé par sa demande d'aide publique de 500 millions d'euros pour la porter à un total de 3,9 milliards d'euros en raison d'incertitudes sur ses fonds propres.

BRUXELLES : Delhaize - GDF-Suez

A Bruxelles, les actions évoluant en territoire positif dans le Bel 20 ne sont pas légion. Delhaize faisait exception après une modification positive de son rating. Le distributeur est passé à " surperformer " auprès d'Exane.

Quelques valeurs défensives étaient également drapées de vert à l'image de GDF-Suez.

BRUXELLES : Befimmo

Toujours dans l'indice, la grande perdante de la séance est Befimmo qui perd plus de 4% suite au détachement de son coupon entre autre.

ETAT-UNIS

La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi, minée par la perspective d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis et surveillant l'avancée des discussions sur ce sujet à Washington.

Tous les regards étaient tournés mercredi vers la Maison Blanche à Washington où le président des Etats-Unis Barack Obama et le vice-président Joe Biden devaient recevoir dans la matinée près d'une quinzaine de grands dirigeants d'entreprises américaines dans le cadre des discussions sur le budget américain.