Les investisseurs attendent aussi ce week-end des indicateurs chinois, dont celui de la production industrielle qui pourrait confirmer la stabilisation de la deuxième économie mondiale.

Les Bourses devraient rester nerveuses dans les jours qui viennent suite à l'incertitude persistante entourant les négociations budgétaires aux Etats-Unis, et la crise de la dette de la zone euro qui n'est pas encore de l'histoire ancienne. La Bundesbank l'a d'ailleurs rappelé vendredi en révisant à la baisse ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) allemand en 2012, de 1,0% à 0,7%, et surtout en 2013, de 1,6% à 0,4.

EUROPE : Alcatel-Lucent - GDF-Suez

Aux actions, Alcatel-Lucent accusait la plus forte baisse de l'indice de la Bourse de Paris, le CAC 40, après l'annonce, jeudi soir, de sa prochaine sortie de l'indice phare de la Bourse de Paris au profit de Gemalto.

GDF Suez était à nouveau en recul après s'être effondrée de 11% jeudi sous le coup de son avertissement sur résultats. Concrètement, GDF Suez table désormais sur un bénéfice net récurrent compris entre 3,1 et 3,5 milliards d'euros au cours des deux prochaines années contre entre 3,7 et 4,2 milliards cette année. Implicitement, ces prévisions signifient également que le groupe abandonne son objectif d'un bénéfice net récurrent de 5 milliards à l'horizon 2015.

EUROPE : Deutsche Telekom - BG Group

Par ailleurs, le titre Deutsche Telekom était malmené, l'opérateur télécoms ayant annoncé jeudi qu'il réduirait son dividende dans les années à venir afin de financer ses investissements en Allemagne.

A Londres BG Group était en léger retrait. Selon le Financial Times (FT), la major pétro-gazière britannique BG Group serait en train de chercher à vendre davantage d'actifs afin de financer son développement gazier d'Australie, dont les investissements sont chiffrés à quelque 20 milliards de dollars.

BRUXELLES : Bekaert - Nyrstar

A Bruxelles, les valeurs cycliques étaient victimes de prises de bénéfices après une semaine plus que correcte. Bekaert et Nyrstar fermaient la marche du Bel 20 à la mi-séance.

BRUXELLES : Ageas

Toujours dans l'indice, Ageas voguait seul en tête des valeurs en hausse ce vendredi midi.

ETAT-UNIS

Wall Street a terminé la séance en légère hausse jeudi, profitant d'un net rebond d'Apple et d'un bon indicateur américain, tout en restant prudente à la veille des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis: le Dow Jones a avancé de 0,30% et le Nasdaq de 0,52%.

Apple s'est en effet apprécié de 1,57% à 547,24 dollars, soutenue par un mouvement technique et un net regain d'intérêt des investisseurs qui s'est traduit par un très fort volume d'échanges. Le titre s'était effondré de plus de 6% la veille, sa plus forte baisse en 4 ans.

Les investisseurs attendent aussi ce week-end des indicateurs chinois, dont celui de la production industrielle qui pourrait confirmer la stabilisation de la deuxième économie mondiale. Les Bourses devraient rester nerveuses dans les jours qui viennent suite à l'incertitude persistante entourant les négociations budgétaires aux Etats-Unis, et la crise de la dette de la zone euro qui n'est pas encore de l'histoire ancienne. La Bundesbank l'a d'ailleurs rappelé vendredi en révisant à la baisse ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) allemand en 2012, de 1,0% à 0,7%, et surtout en 2013, de 1,6% à 0,4.EUROPE : Alcatel-Lucent - GDF-SuezAux actions, Alcatel-Lucent accusait la plus forte baisse de l'indice de la Bourse de Paris, le CAC 40, après l'annonce, jeudi soir, de sa prochaine sortie de l'indice phare de la Bourse de Paris au profit de Gemalto. GDF Suez était à nouveau en recul après s'être effondrée de 11% jeudi sous le coup de son avertissement sur résultats. Concrètement, GDF Suez table désormais sur un bénéfice net récurrent compris entre 3,1 et 3,5 milliards d'euros au cours des deux prochaines années contre entre 3,7 et 4,2 milliards cette année. Implicitement, ces prévisions signifient également que le groupe abandonne son objectif d'un bénéfice net récurrent de 5 milliards à l'horizon 2015.EUROPE : Deutsche Telekom - BG GroupPar ailleurs, le titre Deutsche Telekom était malmené, l'opérateur télécoms ayant annoncé jeudi qu'il réduirait son dividende dans les années à venir afin de financer ses investissements en Allemagne. A Londres BG Group était en léger retrait. Selon le Financial Times (FT), la major pétro-gazière britannique BG Group serait en train de chercher à vendre davantage d'actifs afin de financer son développement gazier d'Australie, dont les investissements sont chiffrés à quelque 20 milliards de dollars.BRUXELLES : Bekaert - Nyrstar A Bruxelles, les valeurs cycliques étaient victimes de prises de bénéfices après une semaine plus que correcte. Bekaert et Nyrstar fermaient la marche du Bel 20 à la mi-séance.BRUXELLES : Ageas Toujours dans l'indice, Ageas voguait seul en tête des valeurs en hausse ce vendredi midi.ETAT-UNISWall Street a terminé la séance en légère hausse jeudi, profitant d'un net rebond d'Apple et d'un bon indicateur américain, tout en restant prudente à la veille des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis: le Dow Jones a avancé de 0,30% et le Nasdaq de 0,52%.Apple s'est en effet apprécié de 1,57% à 547,24 dollars, soutenue par un mouvement technique et un net regain d'intérêt des investisseurs qui s'est traduit par un très fort volume d'échanges. Le titre s'était effondré de plus de 6% la veille, sa plus forte baisse en 4 ans.