Cette mesure, qui doit être présentée aujourd'hui/mardi, a été prise pour lutter contre le skimming, une technique de fraude à la carte bancaire consistant à copier les données de la piste magnétique pour fabriquer de fausses cartes. Cette technique de fraude est en augmentation dans les pays hors Europe, affirment les banques. Concrètement, il sera encore possible d'utiliser sa carte en Russie, en Israël ou en Turquie, mais plus au Maroc, en Egypte ou en Tunisie.

Cette mesure, qui doit être présentée aujourd'hui/mardi, a été prise pour lutter contre le skimming, une technique de fraude à la carte bancaire consistant à copier les données de la piste magnétique pour fabriquer de fausses cartes. Cette technique de fraude est en augmentation dans les pays hors Europe, affirment les banques. Concrètement, il sera encore possible d'utiliser sa carte en Russie, en Israël ou en Turquie, mais plus au Maroc, en Egypte ou en Tunisie.