Ce désistement, dont Dexia "prend acte", intervient après que le procureur de la République de Paris a, par une décision en date du 14 octobre 2009, classé sans suite la plainte déposée par Robert Casanovas et son épouse. Le procureur de la République de Paris a en effet estimé que "la communication financière de la société Dexia SA, pour la période concernée, était exacte, précise et sincère", précise la banque. Le couple de Français, qui avait acheté 113.390 actions Dexia durant l'année 2008, reprochait aux 5 dirigeants et anciens dirigeants de Dexia d'avoir "répandu dans le public par des voies et moyens quelconques des informations fausses ou trompeuses sur les perspectives, l'évolution ou la situation de la société Dexia SA" entre février et octobre 2008.

Ce désistement, dont Dexia "prend acte", intervient après que le procureur de la République de Paris a, par une décision en date du 14 octobre 2009, classé sans suite la plainte déposée par Robert Casanovas et son épouse. Le procureur de la République de Paris a en effet estimé que "la communication financière de la société Dexia SA, pour la période concernée, était exacte, précise et sincère", précise la banque. Le couple de Français, qui avait acheté 113.390 actions Dexia durant l'année 2008, reprochait aux 5 dirigeants et anciens dirigeants de Dexia d'avoir "répandu dans le public par des voies et moyens quelconques des informations fausses ou trompeuses sur les perspectives, l'évolution ou la situation de la société Dexia SA" entre février et octobre 2008.