A partir du 1er juillet prochain, Deutsche Bank Belgique (DBB) va mettre fin à sa politique des frais d'entrée à 0% pour l'ensemble des fonds proposés sur son supermarché en ligne. Celui-ci propose depuis plusieurs années une des gammes les plus étendues de fonds de placement (environ 1.800 provenant de plus de 30 gestionnaires) disponible en architecture ouverte pour les investisseurs particuliers.

Jean-Michel Segers, head of marketing and strategy chez DBB, souligne que cette décision est liée notamment à la volonté de continuer à conseiller les clients dans leurs investissements dans un contexte réglementaire toujours plus contraignant.

" La directive européenne MiFID II a renforcé la protection des investisseurs particuliers et a augmenté la transparence en matière de frais, mais elle a également rendu l'architecture ouverte beaucoup plus onéreuse en ajoutant de nouvelles contraintes réglementaires. " Plutôt que d'arrêter totalement ses activités de conseil à ses clients, Deutsche Bank Belgique a fait le pari que ces derniers restent demandeurs d'un suivi de qualité dans le pilotage de leurs investissements. " Il est essentiel de poursuivre sur la voie de l'architecture ouverte et de proposer les meilleures solutions d'investissement aux clients. " Et de souligner que plus de 90% des produits dans les portefeuilles des clients affichent entre trois et cinq étoiles chez Morningstar.

Sur la base d'une étude publiée en septembre 2018 et portant sur la gamme de fonds proposée par DBB sur le marché belge durant les cinq dernières années, le banquier estimait qu'investir dans des fonds notés entre trois et cinq étoiles avait permis de dégager une performance de 2,7% supérieure à celle des fonds affichant une note inférieure, soit 3,5% pour les fonds d'actions, 3,2% pour les fonds mixtes et 1,5% pour les fonds obligataires.

" L'architecture ouverte a un effet bénéfique sur le portefeuille des investisseurs et nous restons engagés à offrir et conseiller les solutions qui présentent le meilleur potentiel ", poursuit Jean-Michel Segers. Mais une telle offre a un coût que le distributeur entend aujourd'hui répercuter sur les nouveaux fonds qui seront achetés par les clients. " Ce niveau de tarification reste encore très largement inférieur aux frais prélevés à l'entrée par les grandes banques belges sur leurs fonds maison. " A noter que ce nouveau tarif ne s'appliquera bien entendu pas sur les fonds qui auront été achetés avant le 1er juillet.

Norme ESG

Cette volonté de conseil aux clients passe désormais par la mise en avant d'une offre durable spécifique sur le site transactionnel. " Nous distribuons déjà des fonds ESG depuis de nombreuses années, souligne Youssef Uriagli, head of portfolio and funds management. La mise en place du label ESG chez Febelfin ( prévu pour entrer en vigueur durant la deuxième partie de 2019, Ndlr) semblait toutefois être une occasion appropriée pour mettre en place une offre spécifique liée à ces fonds. Le fait que les critères annoncés soient relativement transparents et cohérents constitue la principale qualité de ce nouveau label. C'est une norme suffisamment contraignante, qui ne pourra pas être remplie par tous les fonds et qui pourra évoluer. Bien entendu, pour d'autres acteurs plus engagés dans les fonds durables, cette norme ne va pas assez loin. Ce label nous a toutefois permis de sélectionner une série de fonds qui pourraient prétendre à ce label, et à les mettre en avant dans notre offre en ligne. " Youssef Uriagli souligne également que cette offre sera également adaptée si un label européen venait à être mis en place durant les prochaines années.

Laboratoire

Dans un premier temps, les équipes de DBB ont demandé quels fonds étaient susceptibles de remplir les critères du label Febelfin aux 30 sociétés de gestion dont ils assurent la distribution. " Nous avons pu ainsi retenir 80 fonds sur l'ensemble de notre offre, ce qui nous permet d'avoir aujourd'hui une démarche cohérente sur l'ensemble des grandes classes d'actifs, souligne Damien le Maire, head of funds selection. Il s'agit d'une démarche que nous avons engagée en 2018, afin de sensibiliser les gestionnaires. " Et de souligner que la Belgique est aujourd'hui perçue comme un laboratoire pour les sociétés de gestion étrangères dans l'optique de la mise en place d'un label ESG européen dans un futur plus ou moins éloigné. " Beaucoup de produits vont aujourd'hui tenter de répondre aux exigences du label Febelfin, car personne n'a envie d'être en retard sur cette tendance du marché ", souligne encore Damien le Maire.

Demande élevée

La demande pour les fonds ESG est en train d'augmenter, avec des volumes soutenus depuis le mois de décembre sur le site transactionnel de DBB. " Beaucoup d'études semblent aujourd'hui démontrer un impact positif de la sélection de fonds ESG sur la performance des portefeuilles, souligne Youssef Uriagli. Et nous constatons aujourd'hui une forte hausse de l'appétit des investisseurs pour ces produits. Investir dans un fonds ESG n'est aujourd'hui plus considéré comme un sacrifice mais comme une opportunité. "

La formation spécifique des conseillers de DBB sur cette gamme de produits a également permis une mise en avant plus aisée de cette gamme. De nombreuses études réalisées sur le marché belge en 2017 et 2018 avaient en effet démontré que les conseillers financiers belges n'étaient pas toujours bien informés sur les investissements durables. " Dans le même temps, nous avons également organisé des cessions d'information spécifiques vers les clients depuis le début de l'année ", indique Youssef Uriagli.

Sélection

Sur la sélection de 80 fonds, cinq seront plus spécifiquement mis en avant : FFG Global Flexible Sustainable (Funds For Good), DWS Invest ESG Equity Income, NN Patrimonial - Balanced European Sustainable, DPAM - Bonds Emerging Sustainable et RobecoSAM Smart Energy. " Pour les cinq produits mis en avant dans notre offre en ligne, nous avons spécifiquement été en contact avec les sociétés de gestion afin de connaître leurs intentions par rapport au label Febelfin, afin de nous assurer qu'ils allaient en faire la demande. "

Dans l'ensemble, cette gamme est assez cohérente et permet de trouver un produit qui correspond assez facilement aux besoins que le client pourrait avoir, avec deux fonds d'actions (un visant le rendement et un thématique), un fonds obligataire (positionné sur une classe d'actifs qui offre encore du rendement), et deux fonds mixtes flexibles (un prudent et un équilibré).

Pour rappel, DBB et Funds For Good avaient annoncé une collaboration au début 2018 afin de promouvoir la distribution du fonds FFG Global Flexible Sustainable. Ce fonds vise à avoir un impact positif sur la société en reversant une partie des commissions vers une fondation afin de financer des prêts d'honneur en faveur de jeunes entrepreneurs. " Ce produit figure parmi les cinq meilleures ventes de notre gamme depuis le début 2019, indique Damien le Maire. Notre liste de fonds recommandés est appelée à être mise à jour, notamment en fonction des fonds qui déposeront une demande pour se voir octroyer le label Febelfin durant les prochains mois. "

Le remplacement d'un des cinq fonds recommandés dépendra également des mouvements sur les marchés financiers et de l'intérêt des clients. " Si un produit ne rencontre pas une demande de leur part, nous le remplacerons par un candidat plus attrayant", conclut-il.