"L'enveloppe allouée aux bonus pour la partie française de l'entreprise", Dexia Crédit local, "atteint, selon nos informations, 8 millions d'euros, principalement versés au top management", affirme le quotidien. Par ailleurs, le nouveau patron de la banque, Pierre Mariani, "s'est octroyé un salaire fixe en hausse de 30%" par rapport à son prédécesseur Axel Miller, selon le rapport annuel de la banque publié lundi, souligne Libération. L'ex-patron de la banque Axel Miller a pour sa part reçu une indemnité de départ de 825.000 euros après avoir annoncé fin septembre, sous la pression du gouvernement français, qu'il ne demanderait aucun dédommagement à la suite de sa démission, selon le rapport annuel. Au bord de la faillite, Dexia a été sauvée fin septembre grâce à l'injection de 6,4 milliards d'euros par les Etats français et belge ainsi que par la Caisse des dépôts (CDC), le bras financier de l'Etat français.

"L'enveloppe allouée aux bonus pour la partie française de l'entreprise", Dexia Crédit local, "atteint, selon nos informations, 8 millions d'euros, principalement versés au top management", affirme le quotidien. Par ailleurs, le nouveau patron de la banque, Pierre Mariani, "s'est octroyé un salaire fixe en hausse de 30%" par rapport à son prédécesseur Axel Miller, selon le rapport annuel de la banque publié lundi, souligne Libération. L'ex-patron de la banque Axel Miller a pour sa part reçu une indemnité de départ de 825.000 euros après avoir annoncé fin septembre, sous la pression du gouvernement français, qu'il ne demanderait aucun dédommagement à la suite de sa démission, selon le rapport annuel. Au bord de la faillite, Dexia a été sauvée fin septembre grâce à l'injection de 6,4 milliards d'euros par les Etats français et belge ainsi que par la Caisse des dépôts (CDC), le bras financier de l'Etat français.