D'après De Tijd, Dexia se penche en outre sur le sort de sa branche assurances.

Un scénario qui prévoyait que Dexia se défasse de son gestionnaire d'actifs avait vu le jour ces derniers mois dans le cadre du plan de transformation de Dexia, entre autres parce que la rentabilité de ce gestionnaire était mise à l'épreuve.

Aujourd'hui, un consensus semble se dessiner pour ne pas renoncer à Dexia Asset Management. Le dernier mot reviendra toutefois à la Commission européenne qui doit encore se prononcer sur le plan de réforme de Dexia, ajoute le quotidien.

D'après De Tijd, Dexia se penche en outre sur le sort de sa branche assurances.Un scénario qui prévoyait que Dexia se défasse de son gestionnaire d'actifs avait vu le jour ces derniers mois dans le cadre du plan de transformation de Dexia, entre autres parce que la rentabilité de ce gestionnaire était mise à l'épreuve.Aujourd'hui, un consensus semble se dessiner pour ne pas renoncer à Dexia Asset Management. Le dernier mot reviendra toutefois à la Commission européenne qui doit encore se prononcer sur le plan de réforme de Dexia, ajoute le quotidien.