Outre cette mesure, le groupe garderait la possibilité de se défaire de certains actifs tels que la filiale italienne Crediop. L'éventuelle vente de la filiale luxembourgeoise de gestion d'actifs Dexia Bil ne semble, en revanche, pas d'actualité.

Le plan de restructuration, adopté récemment par le conseil d'administration, sera prochainement déposé à la Commission européenne. Ce plan est déjà décrié par certains qui estiment qu'il n'apporte pas de solution au problème de financement de Dexia.

Une décision européenne tombera à la fin du mois de février.

Outre cette mesure, le groupe garderait la possibilité de se défaire de certains actifs tels que la filiale italienne Crediop. L'éventuelle vente de la filiale luxembourgeoise de gestion d'actifs Dexia Bil ne semble, en revanche, pas d'actualité.Le plan de restructuration, adopté récemment par le conseil d'administration, sera prochainement déposé à la Commission européenne. Ce plan est déjà décrié par certains qui estiment qu'il n'apporte pas de solution au problème de financement de Dexia.Une décision européenne tombera à la fin du mois de février.