A l'heure d'écrire ces lignes, les 10 premières capitalisations boursières mondiales sont dans l'ordre: Apple, Microsoft, Saudi Aramco, Amazon, Alphabet, Tencent, Tesla, Facebook, Alibaba, TSMC. Ces neuf entreprises technologiques accompagnées du groupe pétrolier saoudien Saudi Aramco valent au total 12.800 milliards de dollars. Selon les derni...

A l'heure d'écrire ces lignes, les 10 premières capitalisations boursières mondiales sont dans l'ordre: Apple, Microsoft, Saudi Aramco, Amazon, Alphabet, Tencent, Tesla, Facebook, Alibaba, TSMC. Ces neuf entreprises technologiques accompagnées du groupe pétrolier saoudien Saudi Aramco valent au total 12.800 milliards de dollars. Selon les derniers chiffres du Word Gold Council, 201.296 tonnes ont été produites sur Terre en 7.000 ans. Au cours actuel, cela valorise tout l'or (extrait) du monde à 11.700 milliards de dollars. En d'autres termes, les 10 plus grandes entreprises cotées du monde (et même seulement les neuf premières) valent désormais plus que tout l'or du monde.Il y a 10 ans, les 10 premières capitalisations boursières ne valaient que 2.600 milliards de dollars, soit un peu plus d'un tiers de l'or mondial à l'époque. L'évolution est encore plus remarquable quand on regarde l'identité du top 10 des actions de l'époque composé de pas moins de cinq groupes pétroliers. Sur les marchés financiers, 10 années d'assouplissement monétaire quantitatif ont donc avant tout été profitables aux grandes entreprises technologiques. Les investisseurs en quête effrénée de rendement et de croissance ont accepté de payer toujours plus cher ces actions. Les Bourses européennes en ont longtemps souffert et on ne retrouve ainsi plus aucune société du Vieux Continent dans le top 20 des entreprises mondiales. Mais les premiers signes d'amélioration se dessinent: les néerlandais ASML et Prosus se sont hissés dans le top 50, en compagnie de Nestlé, LVMH, Roche, Unilever, L'Oréal et Novartis.