Dans un communiqué, il précise que "les grandes lignes" de son plan de restructuration, annoncé le 25 mars, ont reçu "l'accord de principe" du comité de coordination, représentant 60% des banques créancières, et du gouvernement de Dubaï. Dubai World avait proposé le 25 mars de rembourser l'intégralité de sa dette sur huit ans, le gouvernement de Dubaï s'étant engagé à lui apporter une aide de 9,5 milliards de dollars destinée notamment à renflouer le géant immobilier Nakheel et à convertir en actions sa part de 8,9 milliards de dollars. La dette due aux banques créancières est d'"environ 14,4 milliards de dollars" et elle sera réglée en deux tranches, l'une de 4,4 milliards de dollars à honorer dans 5 ans et l'autre de 10 milliards de dollars dans huit ans, selon le communiqué. Dubaï avait fait trembler les places financières internationales en novembre en demandant un moratoire sur la dette de Dubai World. La dette totale de l'émirat est estimée entre 80 et 100 milliards de dollars mais selon certains experts elle pourrait atteindre 170 milliards.