Les principales Bourses européennes étaient en hausse mardi à la mi-journée après quatre séances consécutives de baisses, un peu rassurées par l'accord à l'Eurogroupe sur les modalités du plan d'aide aux banques espagnoles, mais dans un climat encore tendu par les inquiétudes pour la croissance mondiale et le poids de la dette espagnole et italienne.

Autre source d'inquiétude pour les investisseurs, le ralentissement brutal de la croissance des importations chinoises en juin, qui soulève de nouvelles interrogations sur la santé de la deuxième économie mondiale.

Europe

Aux actions, le secteur énergétique poussait un ouf de soulagement alors que la grève des employés du secteur pétrolier en Norvège a pris fin quelques minutes avant l'entrée en vigueur d'un " lock-out " qui aurait totalement interrompu la production du huitième exportateur mondial. Vallourec et Technip étaient en forte progression.

Toujours à Paris, Peugeot reprenait quelque couleurs alors que des rumeurs font état de la présentation d'un plan de redressement ce jeudi.

La star de la matinée est toutefois ASML Holding qui prend plus de 9% alors qu'Intel a annoncé son intention d'investir pas moins de 4,1 milliards de dollars dans le spécialiste des semi-conducteurs.

Bruxelles

A Bruxelles, Nyrstar rebondissait de près de 7% reprenant une partie du terrain perdu la veille. Alcoa, qui a indiqué lors de la présentation de ses résultats trimestriels que la demande restait soutenue pour les métaux, a quelque peu rassuré les investisseurs par rapport aux perspectives du secteur.

En lanterne rouge du Bel 20, les valeurs défensives étaient victimes de prises de bénéfices à l'image de D'Ieteren et Mobistar.

Les principales Bourses européennes étaient en hausse mardi à la mi-journée après quatre séances consécutives de baisses, un peu rassurées par l'accord à l'Eurogroupe sur les modalités du plan d'aide aux banques espagnoles, mais dans un climat encore tendu par les inquiétudes pour la croissance mondiale et le poids de la dette espagnole et italienne. Autre source d'inquiétude pour les investisseurs, le ralentissement brutal de la croissance des importations chinoises en juin, qui soulève de nouvelles interrogations sur la santé de la deuxième économie mondiale.EuropeAux actions, le secteur énergétique poussait un ouf de soulagement alors que la grève des employés du secteur pétrolier en Norvège a pris fin quelques minutes avant l'entrée en vigueur d'un " lock-out " qui aurait totalement interrompu la production du huitième exportateur mondial. Vallourec et Technip étaient en forte progression.Toujours à Paris, Peugeot reprenait quelque couleurs alors que des rumeurs font état de la présentation d'un plan de redressement ce jeudi.La star de la matinée est toutefois ASML Holding qui prend plus de 9% alors qu'Intel a annoncé son intention d'investir pas moins de 4,1 milliards de dollars dans le spécialiste des semi-conducteurs.BruxellesA Bruxelles, Nyrstar rebondissait de près de 7% reprenant une partie du terrain perdu la veille. Alcoa, qui a indiqué lors de la présentation de ses résultats trimestriels que la demande restait soutenue pour les métaux, a quelque peu rassuré les investisseurs par rapport aux perspectives du secteur.En lanterne rouge du Bel 20, les valeurs défensives étaient victimes de prises de bénéfices à l'image de D'Ieteren et Mobistar.