D'après les calculs officiels, le PIB nominal du Japon pour le premier semestre s'est établi à 2.578,1 milliards de dollars, contre 2.532,5 milliards de dollars pour celui de la Chine durant la même période. En revanche, le gouvernement japonais a reconnu que le PIB nominal de la Chine avait été supérieur à celui du Japon durant le seul deuxième trimestre (avril à juin). Le PIB nominal chinois pour ces trois derniers mois s'est établi à 1.336,9 milliards de dollars, tandis que celui du Japon était de seulement 1.288,3 milliards de dollars, selon les conversions officielles. Le gouvernement japonais a donné ces indications en annonçant que le produit intérieur brut (PIB) du Japon, exprimé en termes réels, avait progressé de 0,1% au deuxième trimestre par rapport à celui du premier, soit une augmentation de 0,4% en rythme annualisé. Ces chiffres, qui montrent un net ralentissement de la croissance japonaise, comparée à celle observée les deux trimestres précédents, sont nettement en-deçà des prévisions. Le Japon s'attend à ce que la Chine lui ravisse la place de deuxième puissance économique du monde cette année ou la prochaine, compte tenu de la dynamique de son voisin.