Les deux sociétés ont décidé de collaborer d'une part pour étudier les possibilités de production d'électricité sur site, tant en Belgique
qu'à l'étranger, et d'autre part pour identifier les meilleures
solutions en terme d'économie d'énergie pour les activités de Bekaert, ont-elles indiqué dans leur communiqué.

La première étape sera, après l'obtention des permis nécessaires, la réalisation d'un projet éolien sur le site de Bekaert à Zwevegem,
dont la production d'électricité sera entièrement acquise par Bekaert. La construction débuterait en principe à la fin de l'année 2011.

Bekaert pourra dès lors consommer l'électricité verte produite sur
son site début 2012. Les mêmes possibilités sont actuellement
étudiées pour des sites de Bekaert à l'étranger.

Par cette collaboration, Electrabel confirme sa volonté d'être pour ses clients plus qu'un simple fournisseur. Cette démarche s'inscrit dans la volonté d'Electrabel et du Groupe GDF SUEZ de développer un parc de production fiable, performant et diversifié caractérisé par un mix énergétique équilibré, selon le communiqué.

Pour Bekaert, le partenariat industriel avec Electrabel renforce
les mesures d'économie d'énergie dans lesquelles le tréfileur
courtraisien investit depuis déjà longtemps afin de contrôler la
consommation en énergie de ses usines et ainsi de réduire les émissions de CO2 liées à sa production.

Les deux sociétés ont décidé de collaborer d'une part pour étudier les possibilités de production d'électricité sur site, tant en Belgique qu'à l'étranger, et d'autre part pour identifier les meilleures solutions en terme d'économie d'énergie pour les activités de Bekaert, ont-elles indiqué dans leur communiqué. La première étape sera, après l'obtention des permis nécessaires, la réalisation d'un projet éolien sur le site de Bekaert à Zwevegem, dont la production d'électricité sera entièrement acquise par Bekaert. La construction débuterait en principe à la fin de l'année 2011. Bekaert pourra dès lors consommer l'électricité verte produite sur son site début 2012. Les mêmes possibilités sont actuellement étudiées pour des sites de Bekaert à l'étranger.Par cette collaboration, Electrabel confirme sa volonté d'être pour ses clients plus qu'un simple fournisseur. Cette démarche s'inscrit dans la volonté d'Electrabel et du Groupe GDF SUEZ de développer un parc de production fiable, performant et diversifié caractérisé par un mix énergétique équilibré, selon le communiqué. Pour Bekaert, le partenariat industriel avec Electrabel renforce les mesures d'économie d'énergie dans lesquelles le tréfileur courtraisien investit depuis déjà longtemps afin de contrôler la consommation en énergie de ses usines et ainsi de réduire les émissions de CO2 liées à sa production.