Selon L'Echo et De Tijd, un consortium composé de Goldman Sachs, Deutsche Bank et Allianz, qui avait initialement offert 500 millions d'euros pour le réseau de Vattenfall avant que la somme ne soit jugée insuffisante par le vendeur, aurait à présent augmenté son offre à 800 millions d'euros, ce qui serait plus que ce que propose Elia. Elia qui agit dans ce dossier en tandem avec un partenaire financier, est pourtant actuellement en discussions exclusives avec Vattenfall, précise L'Echo qui ajoute que l'entreprise belge doit peaufiner dans les prochains jours les détails du dossier, un conseil d'administration étant prévu le 10 février.