Selon l'agence Bloomberg, l'opération permettrait une meilleure répartition de la dette et fournirait des ressources supplémentaires pour développer son réseau en Belgique et en Europe. Selon plusieurs investisseurs, Elia planifierait de mettre sur le marché des titres d'une durée de 4 ans et de 7 ans. On ignore encore si l'opération serait ouverte uniquement à des investisseurs institutionnels belges ou également aux investisseurs privés. Elle serait dirigée par BNP Paribas, Deutsche Bank, Fortis Banque et ING. Cet argent frais permettrait notamment à Elia d'investir dans les raccordements d'éoliennes offshore ou de lignes électriques transfrontalières, affirme une source au sein de l'entreprise.

Selon l'agence Bloomberg, l'opération permettrait une meilleure répartition de la dette et fournirait des ressources supplémentaires pour développer son réseau en Belgique et en Europe. Selon plusieurs investisseurs, Elia planifierait de mettre sur le marché des titres d'une durée de 4 ans et de 7 ans. On ignore encore si l'opération serait ouverte uniquement à des investisseurs institutionnels belges ou également aux investisseurs privés. Elle serait dirigée par BNP Paribas, Deutsche Bank, Fortis Banque et ING. Cet argent frais permettrait notamment à Elia d'investir dans les raccordements d'éoliennes offshore ou de lignes électriques transfrontalières, affirme une source au sein de l'entreprise.