Ce n'est toutefois pas la modération salariale souhaitée par le gouvernement juste avant le début de la crise financière. La ministre de tutelle Inge Vervotte parlait alors d'une baisse de 25% à 30%.

Si Didier Bellens atteint les objectifs fixés par le gouvernement, il engrangera un montant total brut de 1.917.778 euros. Exprimé en pourcentage, on arrive juste sous le seuil de 30%. Mais s'il fait mieux, il empochera un bonus pouvant grimper jusqu'à 105% de son salaire annuel, soit 813.700 euros. Dans ce cas de figure, le patron de Belgacom gagnera un montant total brut de 2.188.978 euros, soit 21% de moins qu'en 2007.

Une des conditions fixées par le gouvernement pour la reconduction de Didier Bellens stipulait qu'il devait accepter une "substantielle" diminution de son salaire. En 2007, le grand patron de Belgacom gagnait 2,7 millions euros.

Ce n'est toutefois pas la modération salariale souhaitée par le gouvernement juste avant le début de la crise financière. La ministre de tutelle Inge Vervotte parlait alors d'une baisse de 25% à 30%. Si Didier Bellens atteint les objectifs fixés par le gouvernement, il engrangera un montant total brut de 1.917.778 euros. Exprimé en pourcentage, on arrive juste sous le seuil de 30%. Mais s'il fait mieux, il empochera un bonus pouvant grimper jusqu'à 105% de son salaire annuel, soit 813.700 euros. Dans ce cas de figure, le patron de Belgacom gagnera un montant total brut de 2.188.978 euros, soit 21% de moins qu'en 2007. Une des conditions fixées par le gouvernement pour la reconduction de Didier Bellens stipulait qu'il devait accepter une "substantielle" diminution de son salaire. En 2007, le grand patron de Belgacom gagnait 2,7 millions euros.