Euronav a enregistré une perte nette de 31 millions de dollars au quatrième trimestre 2012, les tarifs obtenus pour ses navires restant inférieurs aux coûts opérationnels. C'est toutefois mieux qu'au cours des trois derniers mois de 2011 lorsque le groupe avait essuyé une perte de près de 51 millions de dollars.

Sur 12 mois, la perte passe ainsi de 96 à 86 millions de dollars. Pour 2013, Euronav a indiqué constater un redressement des tarifs au premier trimestre grâce au rebond saisonnier de la demande de pétrole et donc, de transport par tankers. Le reste de l'année dépendra en grande partie de la Chine selon le groupe qui plaide pour une réduction de l'offre de tankers afin de permettre au secteur de renouer avec des tarifs profitables.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Euronav a enregistré une perte nette de 31 millions de dollars au quatrième trimestre 2012, les tarifs obtenus pour ses navires restant inférieurs aux coûts opérationnels. C'est toutefois mieux qu'au cours des trois derniers mois de 2011 lorsque le groupe avait essuyé une perte de près de 51 millions de dollars.Sur 12 mois, la perte passe ainsi de 96 à 86 millions de dollars. Pour 2013, Euronav a indiqué constater un redressement des tarifs au premier trimestre grâce au rebond saisonnier de la demande de pétrole et donc, de transport par tankers. Le reste de l'année dépendra en grande partie de la Chine selon le groupe qui plaide pour une réduction de l'offre de tankers afin de permettre au secteur de renouer avec des tarifs profitables. Cédric Boittewww.accioz.be