Concrètement, Euronav a subi une perte nette de 11 millions de dollars au second trimestre, portant la perte du premier semestre 2012 à 20 millions de dollars. Le résultat opérationnel est légèrement positif à + 9 millions de dollars, ce qui témoigne d'une nette amélioration par rapport à la seconde moitié de 2011 : perte opérationnelle de 51 millions de dollars.

Ce redressement est largement imputable à la Chine qui a décidé de doubler ses réserves stratégiques de pétrole étant donné les tensions avec l'Iran. Au premier semestre, les tarifs de location de tankers pétroliers se sont ainsi sensiblement redressés à 26560 dollars par jour en moyenne sur le marché spot (qui ne tient évidemment pas compte des contrats à long terme) pour les VLCC, les grands tankers pétroliers. Largement mieux que les 14200 dollars de la fin 2011 mais toujours inférieur au seuil de rentabilité de 30000 dollars.

Il est malheureusement peu probable que ce seuil de rentabilité soit atteint à court terme, Euronav ayant indiqué avoir obtenu des tarifs moyens de 17200 dollars par jour depuis le début du troisième trimestre. La période estivale est évidemment creuse en matière de transport pétrolier et surtout, l'impact de la Chine va progressivement se dissiper au fur et à mesure de la hausse de ses réserves. Au début de l'année, les tankers pétroliers devaient parfois attendre jusqu'à 10 jours avant de pouvoir décharger leur cargaison dans les ports chinois.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Concrètement, Euronav a subi une perte nette de 11 millions de dollars au second trimestre, portant la perte du premier semestre 2012 à 20 millions de dollars. Le résultat opérationnel est légèrement positif à + 9 millions de dollars, ce qui témoigne d'une nette amélioration par rapport à la seconde moitié de 2011 : perte opérationnelle de 51 millions de dollars.Ce redressement est largement imputable à la Chine qui a décidé de doubler ses réserves stratégiques de pétrole étant donné les tensions avec l'Iran. Au premier semestre, les tarifs de location de tankers pétroliers se sont ainsi sensiblement redressés à 26560 dollars par jour en moyenne sur le marché spot (qui ne tient évidemment pas compte des contrats à long terme) pour les VLCC, les grands tankers pétroliers. Largement mieux que les 14200 dollars de la fin 2011 mais toujours inférieur au seuil de rentabilité de 30000 dollars.Il est malheureusement peu probable que ce seuil de rentabilité soit atteint à court terme, Euronav ayant indiqué avoir obtenu des tarifs moyens de 17200 dollars par jour depuis le début du troisième trimestre. La période estivale est évidemment creuse en matière de transport pétrolier et surtout, l'impact de la Chine va progressivement se dissiper au fur et à mesure de la hausse de ses réserves. Au début de l'année, les tankers pétroliers devaient parfois attendre jusqu'à 10 jours avant de pouvoir décharger leur cargaison dans les ports chinois.Cédric Boittewww.accioz.be