EVS prise pour cible par un concurrent canadien

27/10/18 à 12:11 - Mise à jour à 12:10

Source: Moneytalk

Evertz a déclaré avoir acquis une participation au capital de la société liégeoise. EVS a réagi en annonçant des chiffres trimestriels en progrès et un plan de rachat d'actions. Le groupe canadien pourrait offrir une prime de 87,5% pour convaincre les actionnaires d'EVS selon les analystes de DegroofPetercam.

EVS prise pour cible par un concurrent canadien

© Belgaimage

En annonçant avoir acquis 3,12% du capital d'EVS, Evertz a subitement place la société liégeoise dans la liste des proies potentielles sur Euronext Bruxelles. Se sentant pris pour cible, le management d'EVS n'a pas tardé à réagir. Le spécialiste des ralentis a annoncé des chiffres de vente et de commande en progrès pour le 3e trimestre. "Comme déjà communiqué, nos revenus au premier semestre ont été particulièrement bas, et une accélération des activités était attendue au second semestre suite à différentes actions, dont les livraisons, dès le mois d'août, de notre nouvelle plateforme XT-VIA" détaille son directeur financier Yvan Absil. EVS a surtout dévoilé un programme de rachat d'actions propres de 10 millions d'euros afin de faire barrage à toute montée au capital d'Evertz.

Un rachat "gratuit" pour Evertz

Le groupe canadien pourrait toutefois ne pas se laisser éconduire aussi facilement selon Stefaan Genoe de DegroofPetercam. Avec une valeur boursière de 1,2 milliard CAD et une trésorerie de plus de 90 millions CAD, Evertz a largement les moyens de ses ambitions. Même après un bond de 18,75%, EVS ne valait que 272 millions ce jeudi en Bourse.

L'opération serait de plus assez facile à financer pour Evertz selon Stefaan Genoe qui souligne que l'activité d'EVS dégage d'importants flux de trésorerie libres (le cash dégagé par l'activité après déduction des investissements). Sur la base de ses prévisions de résultats et des cours de mercredi, cela représente un rendement de 15% pour 2018, 13% pour 2019 et 19,4% pour 2020, largement de quoi rembourser un crédit pour le financement de l'opération. En rachetant son concurrent liégeois, Evertz devrait de plus profiter de synergies qui augmenteraient encore les flux de trésorerie.

Objectif relevé à 30 euros

EVS constitue ainsi une cible de choix selon l'analyste de DegroofPetercam. D'autant plus que la société liégeoise ne peut pas compter sur la protection d'un actionnaire de référence. Le plus important actionnaire est Michel Counson, un des 3 fondateurs, avec une participation de 6,1%.

Selon Stefaan Genoe, Evertz pourrait donc convaincre les actionnaires avec une offre généreuse. Il a ainsi relevé son objectif de cours sur EVS à 30 euros, 87,5% de plus que le cours de clôture de mercredi. Cela correspondrait à un rendement de 6% à 9% au niveau du flux de trésorerie libre des trois prochaines années, toujours suffisant pour couvrir les charges d'un financement à crédit du rachat.

Nos partenaires