Point noir aux États-Unis

Après une étude minutieuse des résultats semestriels de Fagron, les analystes de KBC Securities sont arrivés à la conclusion que le marché nord-américain est beaucoup moins prometteur qu'il n'y paraissait. Par ailleurs, les acquisitions réalisées ces dernières outre-Atlantique ont gonflé ses dettes de sorte que le groupe ne dispose plus de marge financière pour de nouvelles opérations.

Sensible dégradation

Les estimations de résultats ont en conséquence été fortement revues à la baisse, KBC Securities tablant sur un profit de 1,59 euro par action cette année contre une précédente estimation de 2,32 euros. Cela implique un recul du bénéfice au second semestre par rapport à la première moitié de l'année (0,88 euro par action). En conséquence, le conseil passe d'acheter à conserver et l'objectif de cours plonge de 48,50 à 32 euros.