Les Bourses européennes étaient en recul à la mi-séance vendredi, les statistiques chinoises plutôt encourageantes ne parvenant pas à soutenir la tendance, alors que les difficultés à résoudre les problèmes budgétaires aux Etats-Unis et la crise européenne continuent de peser sur le moral des investisseurs.

Pékin a annoncé que la production industrielle a accéléré au mois d'octobre en Chine, de 9,6% en rythme annuel, dépassant les attentes des analystes qui anticipaient une progression de 9,4%. Sur un mois, la hausse ressort à 0,81%. L'inflation a par ailleurs ralenti plus que prévu au mois d'octobre, la hausse des prix s'inscrivant à 1,7% contre 1,9% le mois précédent. Ce ralentissement laisse la porte ouverte à un nouvel assouplissement de la politique monétaire chinoise.

EUROPE : Credit Agricole - Lafarge

Aux actions, Crédit Agricole était en perte de vitesse après la publication d'une perte nette de 2,85 milliards d'euros au titre du troisième trimestre.

Lafarge était également en retrait après une longue période de hausses. Le groupe a annoncé un résultat net en baisse de 5% après exceptionnels pour le troisième trimestre.

EUROPE : Novo Nordisk

Dans le secteur pharmaceutique, Novo Nordisk enregistrait un bond de près de 10% alors que les autorités sanitaires américaines (FDA) devraient positivement se prononcer sur son Tresiba, un nouveau traitement contre le diabète.

BRUXELLES : KBC-Bekaert

A Bruxelles, KBC s'est réveillé avec la gueule de bois après sa forte progression d'hier et enregistre une des plus fortes baisses de la matinée.

D'Ieteren est la lanterne rouge du Bel 20 après la présentation de chiffres attestant que le groupe n'est pas immunisé contre la crise économique européenne.

BRUXELLES : Recticel

Hors indice, Recticel était en baisse après la présentation de chiffres en dessous des attentes. Les ventes de Recticel ont baissé de 6% au 3e trimestre et son chiffre d'affaires s'établit ainsi à 316,4 millions d'euros.