Toutefois, à périmètre constant, le chiffre d'affaires serait de 192,7 millions d'euros (-5%). "Cette baisse est directement liée à la dégradation du marché dans le pôle chimie depuis le 1er novembre 2008", explique Floridienne. C'est ce qui ressort d'un communiqué de presse diffusé ce vendredi. Floridienne considère ces résultats comme "satisfaisants" et rappelle qu'elle a réalisé en 2008 "d'importantes acquisitions avec un potentiel non encore exprimé". Le groupe proposera un dividende brut de 2,8 euros par action (2,1 euros net), un montant identique à celui de l'exercice précédent. Le résultat net consolidé part de Floridienne ressort à 6,4 millions d'euros, contre le chiffre record de 9,3 millions d'euros en 2007 (-45%). Le résultat opérationnel est de 12,4 millions d'euros en 2008, contre 15 millions avant (-17%). A périmètre constant, il serait de 11,4 millions d'euros et "devrait être en croissance en 2009", indique Floridienne. Pour 2009, Floridienne s'abstient de toute prévision chiffrée, en raison de la crise "qui pèse lourdement sur la construction et donc indirectement sur notre activité stabilisant PVC", estime le holding. Il table toutefois sur un résultat équivalent à celui de 2008.

Toutefois, à périmètre constant, le chiffre d'affaires serait de 192,7 millions d'euros (-5%). "Cette baisse est directement liée à la dégradation du marché dans le pôle chimie depuis le 1er novembre 2008", explique Floridienne. C'est ce qui ressort d'un communiqué de presse diffusé ce vendredi. Floridienne considère ces résultats comme "satisfaisants" et rappelle qu'elle a réalisé en 2008 "d'importantes acquisitions avec un potentiel non encore exprimé". Le groupe proposera un dividende brut de 2,8 euros par action (2,1 euros net), un montant identique à celui de l'exercice précédent. Le résultat net consolidé part de Floridienne ressort à 6,4 millions d'euros, contre le chiffre record de 9,3 millions d'euros en 2007 (-45%). Le résultat opérationnel est de 12,4 millions d'euros en 2008, contre 15 millions avant (-17%). A périmètre constant, il serait de 11,4 millions d'euros et "devrait être en croissance en 2009", indique Floridienne. Pour 2009, Floridienne s'abstient de toute prévision chiffrée, en raison de la crise "qui pèse lourdement sur la construction et donc indirectement sur notre activité stabilisant PVC", estime le holding. Il table toutefois sur un résultat équivalent à celui de 2008.