Les détails financiers de l'opération n'ont pas été communiqués. La liaison NEL est une des deux canalisations prévues en Allemagne pour transporter en aval des flux de volumes de gaz naturel russe en Europe. Les investissements prévus dans le cadre de ce projet de canalisation sont estimés à environ 1 milliard d'euros. A la suite de l'accord entre Fluxys et Wingas, l'actionnariat de la canalisation NEL évoluera vers une structure où Wingas détiendra 51 %, Gasunie 20 %, Fluxys 19 % et E.ON Ruhrgas 10 %. La canalisation NEL sera posée sur plus de 440 kilomètres entre le point d'atterrage du Nord Stream à Lubmin et Rehden en Basse-Saxe. Elle raccordera le Nord Stream au réseau gazier européen, tout comme la canalisation de gaz naturel OPAL fera le lien entre le Nord Stream et la République tchèque. Le gaz naturel issu des grandes réserves de Russie pourra ainsi être transporté directement vers l'Allemagne et d'autres Etats membres de l'Union européenne, dont la Belgique. Les consultations publiques sur le projet de canalisations de gaz naturel ont déjà été lancées dans les Länder de Mecklembourg- Poméranie-Occidentale et de Basse-Saxe.

Les détails financiers de l'opération n'ont pas été communiqués. La liaison NEL est une des deux canalisations prévues en Allemagne pour transporter en aval des flux de volumes de gaz naturel russe en Europe. Les investissements prévus dans le cadre de ce projet de canalisation sont estimés à environ 1 milliard d'euros. A la suite de l'accord entre Fluxys et Wingas, l'actionnariat de la canalisation NEL évoluera vers une structure où Wingas détiendra 51 %, Gasunie 20 %, Fluxys 19 % et E.ON Ruhrgas 10 %. La canalisation NEL sera posée sur plus de 440 kilomètres entre le point d'atterrage du Nord Stream à Lubmin et Rehden en Basse-Saxe. Elle raccordera le Nord Stream au réseau gazier européen, tout comme la canalisation de gaz naturel OPAL fera le lien entre le Nord Stream et la République tchèque. Le gaz naturel issu des grandes réserves de Russie pourra ainsi être transporté directement vers l'Allemagne et d'autres Etats membres de l'Union européenne, dont la Belgique. Les consultations publiques sur le projet de canalisations de gaz naturel ont déjà été lancées dans les Länder de Mecklembourg- Poméranie-Occidentale et de Basse-Saxe.