C'est surtout aux Etats-Unis, en Allemagne et en France que la demande en effectifs intérimaires a été forte. Aux Pays-Bas, le chiffre d'affaires a baissé de 5 pc, annonce jeudi la société.

Randstad a enregistré un bénéfice net de 55,9 millions d'euros, près de cinq fois plus qu'au cours du deuxième trimestre 2009 et 3 millions d'euros de plus que les prévisions des analystes.

"Nous envisageons l'avenir avec plus de confiance", déclare le patron du groupe, Ben Noteboom. "Sur base de la tendance actuelle, nous nous attendons à pouvoir verser un dividende pour 2010", ajoute-t-il.

Dans la division Belgique et Luxembourg, Randstad relève une croissance organique de 13 pc par rapport à un recul de 2 pc au premier trimestre. Le segment industriel aura été particulièrement performant.

C'est surtout aux Etats-Unis, en Allemagne et en France que la demande en effectifs intérimaires a été forte. Aux Pays-Bas, le chiffre d'affaires a baissé de 5 pc, annonce jeudi la société. Randstad a enregistré un bénéfice net de 55,9 millions d'euros, près de cinq fois plus qu'au cours du deuxième trimestre 2009 et 3 millions d'euros de plus que les prévisions des analystes. "Nous envisageons l'avenir avec plus de confiance", déclare le patron du groupe, Ben Noteboom. "Sur base de la tendance actuelle, nous nous attendons à pouvoir verser un dividende pour 2010", ajoute-t-il. Dans la division Belgique et Luxembourg, Randstad relève une croissance organique de 13 pc par rapport à un recul de 2 pc au premier trimestre. Le segment industriel aura été particulièrement performant.