Au total, l'Etat a accordé des garanties jugées "considérables" pour au moins 123 milliards, sans compter la garantie pour les livrets d'épargne et les produits d'assurance vie. C'est Dexia qui s'est vu attribuer la garantie la plus importante, à hauteur de près de 100 milliards d'euros. L'Etat a aussi accordé des garanties à Fortis, KBC, Holding Communal, SNCB Holding et à la banque Kaupthing. Si la Cour des Comptes estime qu'"il est actuellement très difficile de déterminer si ces garanties devront effectivement être réalisées et, dans l'affirmative à quelle hauteur", la Cour estime que ces garanties constituent néanmoins "un risque indéniable" même si "elles ont, dans un premier temps, un impact positif sur le budget de l'Etat".

Au total, l'Etat a accordé des garanties jugées "considérables" pour au moins 123 milliards, sans compter la garantie pour les livrets d'épargne et les produits d'assurance vie. C'est Dexia qui s'est vu attribuer la garantie la plus importante, à hauteur de près de 100 milliards d'euros. L'Etat a aussi accordé des garanties à Fortis, KBC, Holding Communal, SNCB Holding et à la banque Kaupthing. Si la Cour des Comptes estime qu'"il est actuellement très difficile de déterminer si ces garanties devront effectivement être réalisées et, dans l'affirmative à quelle hauteur", la Cour estime que ces garanties constituent néanmoins "un risque indéniable" même si "elles ont, dans un premier temps, un impact positif sur le budget de l'Etat".