L'assemblée générale des actionnaires de Fortis holding a commencé à Utrecht, mercredi peu après 10h45, au lendemain de l'assemblée générale de Gand qui a vu les actionnaires approuver à près de 73% l'adossement de Fortis banque à BNP Paribas.

Quelque 682 millions d'actions Fortis sont présentes ou représentées pour l'assemblée générale aux Pays-Bas, soit environ 27% du capital total, a-t-on appris auprès de Fortis holding. C'est davantage que pour l'AG de Gand, en vue de laquelle quelque 650 millions d'actions, soit environ 25% du capital de Fortis, avaient été préalablement déposées.

L'assemblée générale est présidée par Jozef De Mey, président du conseil d'administration de Fortis holding. En ouverture, M. De Mey est revenu succinctement sur les événements intervenus depuis le 11 février dernier et le refus, de justesse, par les actionnaires réunis à Bruxelles du précédent accord conclu avec BNP Paribas. Il a également rappelé l'arrêt de la cour d'appel de Bruxelles en vertu duquel tous les actionnaires de Fortis peuvent participer au vote sur l'accord avec BNP Paribas.

Comme à Gand, l'assemblée générale se compose d'une part d'une assemblée générale ordinaire, amenée notamment à se prononcer sur le nouvel accord conclu avec BNP Paribas, sur la nomination de nouveaux administrateurs et sur la décharge à l'ancien conseil d'administration, puis d'une assemblée générale extraordinaire qui se prononcera sur diverses modifications des statuts.

Meneur de la fronde contre la vente de Fortis banque à BNP Paribas lors de l'AG de Gand, qu'il a qualifiée de "mascarade", l'avocat Mischaël Modrikamen a annoncé dès mardi soir son intention de ne pas se rendre à Utrecht. De leur côté, Deminor et Test-Achats ont indiqué qu'ils se rendraient bien aux Pays-Bas.

L'assemblée générale des actionnaires de Fortis holding a commencé à Utrecht, mercredi peu après 10h45, au lendemain de l'assemblée générale de Gand qui a vu les actionnaires approuver à près de 73% l'adossement de Fortis banque à BNP Paribas. Quelque 682 millions d'actions Fortis sont présentes ou représentées pour l'assemblée générale aux Pays-Bas, soit environ 27% du capital total, a-t-on appris auprès de Fortis holding. C'est davantage que pour l'AG de Gand, en vue de laquelle quelque 650 millions d'actions, soit environ 25% du capital de Fortis, avaient été préalablement déposées.L'assemblée générale est présidée par Jozef De Mey, président du conseil d'administration de Fortis holding. En ouverture, M. De Mey est revenu succinctement sur les événements intervenus depuis le 11 février dernier et le refus, de justesse, par les actionnaires réunis à Bruxelles du précédent accord conclu avec BNP Paribas. Il a également rappelé l'arrêt de la cour d'appel de Bruxelles en vertu duquel tous les actionnaires de Fortis peuvent participer au vote sur l'accord avec BNP Paribas.Comme à Gand, l'assemblée générale se compose d'une part d'une assemblée générale ordinaire, amenée notamment à se prononcer sur le nouvel accord conclu avec BNP Paribas, sur la nomination de nouveaux administrateurs et sur la décharge à l'ancien conseil d'administration, puis d'une assemblée générale extraordinaire qui se prononcera sur diverses modifications des statuts.Meneur de la fronde contre la vente de Fortis banque à BNP Paribas lors de l'AG de Gand, qu'il a qualifiée de "mascarade", l'avocat Mischaël Modrikamen a annoncé dès mardi soir son intention de ne pas se rendre à Utrecht. De leur côté, Deminor et Test-Achats ont indiqué qu'ils se rendraient bien aux Pays-Bas.