Contrairement à l'assemblée générale de Bruxelles, l'assemblée générale néerlandaise ne pourra se prononcer sur le démantèlement de Fortis. L'ordre du jour pour l'assemblée d'Utrecht comprend la nomination d'un nouveau conseil d'administration pour Fortis holding. Pour être valablement constitué, le nouveau conseil d'administration de Fortis holding doit être composé d'un minimum de trois administrateurs. A défaut, le conseil d'administration démissionnaire de Fortis holding, présidé par le Néerlandais Jan-Michiel Hessels, restera en place jusqu'à la nomination d'un nouveau conseil d'administration. Mercredi, Jozef De Mey, proposé par l'assureur chinois Ping An, a obtenu 91,42 pc des voix. Proposés par Deminor et l'association VEB, Georges Ugeux et Jan Zegering Hadders ont réunis respectivement 56,75 pc et 93,08 pc des voix. Par contre, la candidature de Dirk van Daele, également soutenu par le tandem Deminor/VEB, a été rejetée par les actionnaires à Bruxelles, seuls 41,12 pc d'entre eux ayant voté en sa faveur. Ludwig Criel, Guy de Selliers de Moranville et Philippe Casier avaient quant à eux retiré leur candidature mercredi en raison du vote négatif de l'assemblée générale aux transactions qui lui étaient soumises.

Contrairement à l'assemblée générale de Bruxelles, l'assemblée générale néerlandaise ne pourra se prononcer sur le démantèlement de Fortis. L'ordre du jour pour l'assemblée d'Utrecht comprend la nomination d'un nouveau conseil d'administration pour Fortis holding. Pour être valablement constitué, le nouveau conseil d'administration de Fortis holding doit être composé d'un minimum de trois administrateurs. A défaut, le conseil d'administration démissionnaire de Fortis holding, présidé par le Néerlandais Jan-Michiel Hessels, restera en place jusqu'à la nomination d'un nouveau conseil d'administration. Mercredi, Jozef De Mey, proposé par l'assureur chinois Ping An, a obtenu 91,42 pc des voix. Proposés par Deminor et l'association VEB, Georges Ugeux et Jan Zegering Hadders ont réunis respectivement 56,75 pc et 93,08 pc des voix. Par contre, la candidature de Dirk van Daele, également soutenu par le tandem Deminor/VEB, a été rejetée par les actionnaires à Bruxelles, seuls 41,12 pc d'entre eux ayant voté en sa faveur. Ludwig Criel, Guy de Selliers de Moranville et Philippe Casier avaient quant à eux retiré leur candidature mercredi en raison du vote négatif de l'assemblée générale aux transactions qui lui étaient soumises.