Il demande au tribunal de désigner un mandataire qui se substituerait au conseil d'administration de Fortis. Ce mandataire aurait pour mission de diligenter la procédure contre les Pays-Bas, l'objectif étant d'obtenir l'annulation de la vente ainsi que des dommages et intérêts, de 5 euros par action à l'Etat néerlandais et 4 euros par titre à BNP Paribas. Les plaidoiries commenceront le 11 septembre 2009 et porteront sur les mesures provisoires demandées (mise sous séquestre d'actifs et gel des différentes cessions). Cinq audiences sont prévues.

Il demande au tribunal de désigner un mandataire qui se substituerait au conseil d'administration de Fortis. Ce mandataire aurait pour mission de diligenter la procédure contre les Pays-Bas, l'objectif étant d'obtenir l'annulation de la vente ainsi que des dommages et intérêts, de 5 euros par action à l'Etat néerlandais et 4 euros par titre à BNP Paribas. Les plaidoiries commenceront le 11 septembre 2009 et porteront sur les mesures provisoires demandées (mise sous séquestre d'actifs et gel des différentes cessions). Cinq audiences sont prévues.