L'accord, qui doit être effectif à dater du 9 septembre, prévoit également que Galapagos fournira des services de recherche et développement à GSK dans le cadre d'un contrat de trois ans et d'une valeur de 14 millions d'euros. La reprise des 130 travailleurs du centre de recherche de GSK à Zagreb permet à Galapagos d'accroître d'un seul coup ses effectifs de 20%. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été précisés. "Cette acquisition répond à une demande de capacité. En ramenant au sein de Galapagos la recherche que nous sous-traitions ailleurs jusqu'ici, nous économiserons chaque année des coûts de recherche et développement significatifs", souligne Onno van de Stolpe, CEO de Galapagos, cité dans le communiqué.

L'accord, qui doit être effectif à dater du 9 septembre, prévoit également que Galapagos fournira des services de recherche et développement à GSK dans le cadre d'un contrat de trois ans et d'une valeur de 14 millions d'euros. La reprise des 130 travailleurs du centre de recherche de GSK à Zagreb permet à Galapagos d'accroître d'un seul coup ses effectifs de 20%. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été précisés. "Cette acquisition répond à une demande de capacité. En ramenant au sein de Galapagos la recherche que nous sous-traitions ailleurs jusqu'ici, nous économiserons chaque année des coûts de recherche et développement significatifs", souligne Onno van de Stolpe, CEO de Galapagos, cité dans le communiqué.