Le contrat prévoit que Galapagos touchera au minimum 2,5 millions d'euros et jusqu'à 192 millions. Cette alliance est déjà la sixième avec une grande société pharmaceutique pour la biotech gantoise et la deuxième avec Merck. En janvier, Galapagos avait entamé avec le laboratoire américain une collaboration portant sur la recherche des sources d'obésité et de diabète. L'entente prévoit que Galapagos touche 2,5 millions d'euros en espèces. Galapagos sera également récompensée par des primes en cas de succès des différentes étapes de développement du médicament. Le CEO du groupe, Onno Van De Stolp, s'attend à des premiers paiements échelonnés cette année déjà. Cette nouvelle alliance ne signifie pourtant pas que Galapagos va revoir ses objectifs annuels à la hausse. "Nous sommes prudents. Nous comptons sur l'opportunité ou non de paiements échelonnés ", explique M. Van De Stolp.

Le contrat prévoit que Galapagos touchera au minimum 2,5 millions d'euros et jusqu'à 192 millions. Cette alliance est déjà la sixième avec une grande société pharmaceutique pour la biotech gantoise et la deuxième avec Merck. En janvier, Galapagos avait entamé avec le laboratoire américain une collaboration portant sur la recherche des sources d'obésité et de diabète. L'entente prévoit que Galapagos touche 2,5 millions d'euros en espèces. Galapagos sera également récompensée par des primes en cas de succès des différentes étapes de développement du médicament. Le CEO du groupe, Onno Van De Stolp, s'attend à des premiers paiements échelonnés cette année déjà. Cette nouvelle alliance ne signifie pourtant pas que Galapagos va revoir ses objectifs annuels à la hausse. "Nous sommes prudents. Nous comptons sur l'opportunité ou non de paiements échelonnés ", explique M. Van De Stolp.