La première, ce sont ses résultats. Une entreprise biotech ne fait pas nécessairement des résultats opérationnels positifs en début de vie, mais elle doit avoir suffisamment de cash pour supporter les diverses phases de développement de ses produits. Or, Galapagos suit de ce point de vue une voie vertueuse. Son trésor de guerre atteignait fin de l'an dernier 980,9 millions d'euros, soit 633 millions de plus qu'un an auparavant.
...