Après avoir mis en gage près de la moitié de sa participation dans GDF Suez dans le cadre de l'émission d'une obligation échangeable en titres du groupe énergétique, GBL accélère donc sa sortie de GDF Suez. L'année dernière, la holding d'Albert Frère avait déjà placé sa participation dans Suez Environnement via une émission d'obligations échangeables et cédé un quart de ses titres Pernod Ricard.

Tenant compte de la cession de ses 2,7% dans GDF Suez, GBL dispose actuellement d'une trésorerie de l'ordre de 3 milliards d'euros. Selon son communiqué, cette somme est destinée à assurer une plus grande diversification de ses placements. Difficile toutefois de ne pas penser à une nouvelle opération au sein de la structure Frère-Bourgeois / Desmarais (qui contrôle 50% de GBL via une succession de holdings) deux ans après la reprise de la CNP par Fingen (structure faîtière de la famille Frère-Bourgeois).

Cédric Boitte

www.accioz.be