Au niveau opérationnel, GDF Suez a livré des chiffres annuels conformes aux attentes avec un chiffre d'affaires en hausse de 7% à 97 milliards d'euros et une progression de 3% de son résultat ebitda à 17 milliards. Son bénéfice net a par contre chuté à la suite de dépréciations à 1,55 milliard.

En excluant les éléments non-récurrents, son résultat net récurrent a progressé de 11% à 3,8 milliards mais les dépréciations reflètent une baisse de la rentabilité à l'avenir. GDF Suez prévoit ainsi que son bénéfice net récurrent sera compris entre 3,1 et 3,5 milliards en 2013 et 2014. Les causes sont déjà largement connues : restrictions au niveau du nucléaire, système de droits d'émission de CO2 payants, conjoncture morose et pressions sur les prix par les pouvoirs publics et la concurrence.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Au niveau opérationnel, GDF Suez a livré des chiffres annuels conformes aux attentes avec un chiffre d'affaires en hausse de 7% à 97 milliards d'euros et une progression de 3% de son résultat ebitda à 17 milliards. Son bénéfice net a par contre chuté à la suite de dépréciations à 1,55 milliard.En excluant les éléments non-récurrents, son résultat net récurrent a progressé de 11% à 3,8 milliards mais les dépréciations reflètent une baisse de la rentabilité à l'avenir. GDF Suez prévoit ainsi que son bénéfice net récurrent sera compris entre 3,1 et 3,5 milliards en 2013 et 2014. Les causes sont déjà largement connues : restrictions au niveau du nucléaire, système de droits d'émission de CO2 payants, conjoncture morose et pressions sur les prix par les pouvoirs publics et la concurrence.Cédric Boittewww.accioz.be