Hamon n'est pas parvenu à tirer profit de sa croissance, le bond de 25% de son chiffre d'affaires à 474,4 millions s'est en effet traduit par une chute de 14 à 9,9 millions de son bénéfice opérationnel récurrent. Le groupe wallon attribue ce recul de ses résultats au développement de ses activités de croissance qui ont généré un résultat ebitda de -14 millions contre +25,9 millions pour les activités matures.

Par ailleurs, Hamon a vu la valeur de son carnet de commandes reculer sensiblement au second semestre 2012 à 621,4 millions contre 644,4 millions à la mi-2012, la croissance des prises de commandes ne suffisant pas à compenser la réalisation d'importants contrats. Le groupe n'a pas émis de prévisions pour cette année, ce qui ne participe évidemment pas à rassurer les marchés.

Cédric Boitte

www.accioz.be