"Hermès vient d'être informée" de l'entrée au capital du groupe LVMH, affirme Hermès international dans un communiqué. "Aujourd'hui, l'actionnariat familial est, avec près des trois quarts du capital, largement majoritaire et parfaitement uni pour la poursuite d'un projet d'entreprise commun", selon le texte. "Les actionnaires de la famille Hermès confirment qu'aucun projet de cession significative de capital n'est envisagé", affirme le groupe. La cotation en bourse permet aux investisseurs qui le souhaitent d'entrer de façon minoritaire dans le capital, insiste le groupe. LVMH a annoncé samedi son entrée à hauteur de 14,2% dans le capital d'Hermès, surtout connu pour sa très belle maroquinerie en cuir et ses foulards de soie. LVMH a toutefois assuré ne pas avoir l'ambition de "prendre le contrôle" de son concurrent dont il veut seulement être "un actionnaire à long terme". Aucune indication n'avait été donnée quant à l'identité des personnes ayant cédé leurs titres à Bernard Arnault, le patron de LVMH. L'avenir d'Hermès fait l'objet de nombreuses spéculations depuis la mort en mai de son dirigeant charismatique Jean-Louis Dumas.