Selon les deux journaux économiques et financiers, il s'agit d'une des conditions posées par les Régions en échange d'un doublement à 250 millions d'euros de la garantie que le holding leur a demandé. Les Régions doivent décider d'ici la fin du mois de juin si elles continuent à accorder des garanties au holding pour une nouvelle période de 6 mois. Au-delà de la privation de dividende pour 2011, une autre condition porte sur l'octroi d'un droit de préemption accordé aux Régions lors de la vente d'actifs et l'autorisation de celles-ci pour en vendre à des tiers. Les Régions voudraient aussi une réduction du nombre d'administrateurs et de leur rémunération.

Selon les deux journaux économiques et financiers, il s'agit d'une des conditions posées par les Régions en échange d'un doublement à 250 millions d'euros de la garantie que le holding leur a demandé. Les Régions doivent décider d'ici la fin du mois de juin si elles continuent à accorder des garanties au holding pour une nouvelle période de 6 mois. Au-delà de la privation de dividende pour 2011, une autre condition porte sur l'octroi d'un droit de préemption accordé aux Régions lors de la vente d'actifs et l'autorisation de celles-ci pour en vendre à des tiers. Les Régions voudraient aussi une réduction du nombre d'administrateurs et de leur rémunération.