En cause, des retards dans la mise en oeuvre de certains projets. " Le premier semestre a été compliqué, reconnaît le CEO Olivier Legrain. Nous avons travaillé sans relâche pour rectifier les difficultés liées à la gestion de projets, notamment en améliorant les systèmes permettant de gérer le profil de risque de ceux-ci, en ajoutant des directeurs de projets...