Elle a publié le 5 juillet une déclaration intermédiaire annonçant que la moitié de ses projets de protonthérapie en cours connaissait des retards d'exécution, ce qui affecte bien entendu les perspectives de résultats de l'entreprise. IBA ramène donc ses prévisions de croissance des revenus pour 2017 à 5-10 % au lieu des 15-20 % escomptés. La marge opérationnelle (Reb...

Elle a publié le 5 juillet une déclaration intermédiaire annonçant que la moitié de ses projets de protonthérapie en cours connaissait des retards d'exécution, ce qui affecte bien entendu les perspectives de résultats de l'entreprise. IBA ramène donc ses prévisions de croissance des revenus pour 2017 à 5-10 % au lieu des 15-20 % escomptés. La marge opérationnelle (Rebit) tombe à 0-5 % contre 11-12 % annoncés en début d'année. Les résultats trimestriels laissaient déjà entrevoir un recul, mais l'ampleur a manifestement surpris les investisseurs. IBA aurait-elle grandi trop vite ? Les prévisions décevantes ne doivent pas conduire à des conclusions trop hâtives. Le carnet de commandes de 1 milliard d'euros est bel et bien là, même si sa concrétisation sera étalée dans le temps. IBA est occupée d'installer ou de construire un record de 26 solutions, dont 16 Proteus One (solution de protonthérapie plus compacte et moins onéreuse). Et comme il y a encore derrière cela un " solide pipeline de solutions potentielles " (dixit le CEO Olivier Legrain), IBA devrait rester le leader mondial de ce secteur en pleine croissance. L'entreprise détient les trois-quarts des systèmes de protonthérapie déjà vendus à travers le monde en cette année 2017. " Diverses actions ont été prises en interne pour assurer un strict contrôle des coûts, tout en maintenant la croissance ", ajoute Olivier Legrain. Sur ces bases, IBA maintient la politique de distribution de dividendes, ainsi que son objectif de marge opérationnelle de 13-15 % à moyen terme. Elle précisera ses objectifs 2018 et 2019, qui pourraient aussi être impactés par les retards d'installation des équipements, lors de la publication de ses résultats semestriels le 24 août.